Troc

« Switch & Bitch »: Mode d’emploi


Dimanche dernier, j’ai été invité à infiltrer un cercle d’amies qui, depuis quelques années, s’adonnent à un rituel écolo TROP bien, deux fois par année. Ma mission: étudier le concept, prendre quelques photos et TOUT vous rapporter dans les moindre détails. Du moins, concernant la partie « Switch »… OH! Et si l’occasion se présentait, me dénicher quelques trésors.

« Switch »

Troc

Première étape: faire le ménage de ta garde-robe (car les vêtements sont les items les plus convoités) et de ton sous-sol à la recherche d’articles qui ne font plus ou ne sont plus à ton goût, mais toujours en bon états et qui pourraient plaire à quelqu’une.

Deuxième étape: Remplir ta voiture (ou pour certaines, louer un camion de déménagement, c’est selon…) et te rendre chez l’hôtesse de l’événement.

Troisième étape: Débarquer tes affaires et les éparpiller aux endroits prévus par les organisatrices. (Dans le cas du « Switch & Bitch » auquel j’ai participé, il y avait des cintres et des pôles à vêtements comme dans les boutiques. OMG!!! #switchandbitchdeluxe.)

Finalement, quand tout le monde est arrivé et s’est installé, ben c’est le temps de « magasiner » à zéro dollar! Oui madame! Tu prends TOUT ce que tu veux, tu te fais une petite séance d’essayage dans les toilettes (ou en plein milieu du salon selon votre niveau d’intimité) et tu repars chez vous avec une nouvelle garde-robe (Hauts, bas, robes, manteaux, maillots de bain, soutien-gorges, souliers, foulards, sacoches, bijoux… name it!) Il y avait aussi une table de n’importe quoi: livres, articles de cuisine, « cossins » divers… À mon grand désarroi, c’est la table que ma fille a préférée hihihi, elle a remplie une jolie sacoche d’ustensiles de cuisson en bois de toute sorte pour jouer dans sa petite cuisine. #telmeretelfille

PARENTHÈSE: Si vous avez une amie du genre acheteuse compulsive, mettez là au top de la liste d’invitée! Hihi, un, elle va assurer un roulement des stocks aux 6 mois et deux, vous finirez bien par la convertir à la réduction!

« BITCH »

Côté « bitch », j’ai malheureusement dû quitter avant que ça devienne vraiment croustillant (entendre intéressant) puisque ma fille ne se pouvait plus. MAIS, je peux m’imaginer qu’après cette folle aventure de magasinage à plus que bas prix, les bouteilles de vin qui traînaient sur le comptoir ce sont ouvertes et les quelques bouchées, grignotées en papotant gaiement. Messieurs, le magasinage chez la femme libère une forte dose d’adrénaline, endorphine, dopamine… brefs d’hormones du bonheur. Rassemblez une dizaine de spécimens, offrez leur de l’alcool et laissez-les ensemble dans une pièce. Je vous laisse imaginer la suite (he… version admission générale svp!) Bref, du pur bonheur entres amies!

Concept écolo et écono!

En plus d’économiser gros en échangeant vos vêtements avec vos amies au lieu de toujours acheter en neuf, vous ferrez un grand bien à la planète. Acheter seconde main ou faire du troc = Réduire la production de gaz à effet de serre liée à la fabrication en usines et au transport. = Ne pas encourager les conditions dangereuses auxquelles sont exposés les travailleurs du textile et finalement, = Réduire les déchets aux sites d’enfouissement. #goviragevert

troc

Trucs de pros:

  • L’hôtesse doit avoir une grande pièce désencombrée (genre maison à aire ouverte).
  • Emprunter des cintres et pôles dans un centre du partage pour accrocher les vêtements et ainsi faciliter le « zieutage ».
  • Prévoir des miroirs pour la séance d’essayage.
  • Faites garder vos enfants (ou enfermez-les au sous-sol avec les papas) pour vous offrir un moment de qualité entre amies zéro chichi.
  • Même si vous avez vraiment hâte de voir le contenu des sacs de vos amies, essayer de les garder en bon état pour pouvoir les réutiliser à la fin pour y remettre les « restants ».
  • Aider les autres à placer leurs vêtements pour faire du repérage!!!!!
  • Avoir des sacs réutilisables pour ramener vos trouvailles à la maison.
  • Out, les vêtements en mauvais état!
  • Pour éviter de trop encombrer votre garde-robe avec vos trouvailles, on applique le principe du « un morceau qui entre, un morceau qui sort! »

Et les restants?

Une fois que la tornade « folles de la guenille » a passée, on met tous l’épaule à la roue pour ramasser et mettre les restants dans la voiture de l’hôtesse. La tradition veut que ce soit l’hôtesse qui se charge d’aller porter les restants dans un centre du partage de la région. Ce qui fait le malheur des uns, fait le bonheur des autres!

Alors, vous en pensez quoi du « Switch & Bitch »?? Perso, j’ai demandé qu’on me réinvite pour la prochaine édition et j’ai bien l’intention de faire naître cette tradition dans mon cercle d’amies puisque j’ai trouvé beaucoup de morceaux qui me feront une superbe garde-robe printemps/été 2018! La madame est très satisfaite!

Un gros merci à Elizabeth Gaulin et sa belle gang de m’avoir adopté!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *