jardin écologique

Outils de jardin: 10 trucs pour un potager écolo 3


Dans le cadre de la série spéciale: Outils de Jardin, j’ai envie de vous aider à aimer jardiner en vous offrant des petits trucs faciles! Aujourd’hui, je vais toucher votre fibre écolo!!! Il y a vraiment plein de moyens d’éviter d’utiliser des engrais ou des pesticides chimiques. Voici 10 trucs pour avoir un jardin écologique en pleine forme:

1- Motel coccinelle

Certains insectes comme les coccinelles se nourrissent des insectes ravageurs qui se trouvent souvent au jardin. Fabriquez-leur un abri où ils pourront s’abriter et pondre leurs œufs. Pensez aussi à planter des fleurs (comestibles!) colorées au jardin pour attirer ces derniers, mais aussi les insectes pollinisateurs. Ils sont essentiels à la production de plusieurs légumes.

jardin écologique

 

2- Bienvenue aux oiseaux

Invitez les oiseaux dans votre potager en installant des nichoirs au printemps pour les inciter à élire domicile chez vous. Ils vont vous aider à repousser les insectes nuisibles, puisque certains se nourrissent de limaces, de chenilles et des larves des ravageurs. Par contre, si vous cultivé des petits fruits, évitez d’être trop invitant! Sinon, oubliez vos confitures de framboises! Durant l’hiver, vous pouvez installer des mangeoires pour aider vos amis à traverser cette rude saison. J’aime bien réutiliser les carrés grillagés qui servent à mettre du suif en hiver pour mettre des brindilles, des bouts de laines et de tissus colorés, des cheveux, bref le nécessaire pour aider à la fabrication des nids!

 

3- Amis ou pas ?

En mettant côte à côte certains légumes ou en ajoutant certaines variétés de fleurs, ils s’entraideront à repousser les insectes ravageurs ou à prévenir des maladies. Un autre moyen est de diversifier vos plants. Ne plantez pas toutes vos tomates dans le même coin, si un plant tombe malade, les autres auront moins de chance d’être touchés aussi. Les changer de place chaque année est un autre truc pour éviter l’apparition de maladies et d’insectes indésirables. J’ai un faible pour le tableau de compagnonnage du collectif d’écologie urbaine: Craque-Bitume (J’ADORE leur nom!!!) .. Consultez-le au moment de faire votre plan de jardin!

 

4- Argh! Les limaces!

Ces vilaines bêtes ont tendance à détruire les plants de laitue! Ils s’attaquent à pas mal tous les feuillages croquants! Vous avez assurément déjà entendu des trucs de grand-mères pour éloigner les limaces, comme étendre des coquilles d’œufs?! Je l’ai essayé plusieurs fois et ça ne fonctionne vraiment pas! La méthode de remplir un petit pot de bière et de l’enterrer jusqu’au rebord fonctionne bien (pour les perce-oreilles aussi!!!) MAIS, il faut le remplir régulièrement et perso, je préfère la boire ma bière, que de l’offrir aux limaces. Alors, le meilleur moyen demeure de les cueillir une à une et de les plonger délicatement (LOL) dans une eau savonneuse. Mettez les enfants là-dessus! 0,25$/limace, vous allez voir ils vont être très motivés! Hihihi!

 

5- Potion magique

Il existe toutes sortes de recettes d’insecticide maison. Une qui est très simple et efficace c’est de laisser tremper des feuilles de rhubarbe dans une chaudière d’eau durant 24 à 48h et d’asperger les plants de légumes par la suite. Une amie les fait bouillir pour accélérer le processus! (Merci Jasmine!)

 

6- Faire son compost

Bon, c’est un projet à plus long terme, puisque ce que vous mettrez dans votre bac cet été se transformera en compost seulement dans 6 à 9 mois. MAIS c’est un excellent moyen de réduire votre production de déchets qui vont à la poubelle en les transformant en une matière inestimable qui servira à nourrir votre sol.  J’AIME le compost! Besoin d’aide pour démarrer votre compost domestique? Le 25 mai prochain, Maggy Hinse, conseillère à l’environnement de la ville de Salaberry-de-Valleyfield, donnera une conférence sur le sujet à la PRAQ! Vous pourrez même vous procurez une compostière au coût de 20$!!!! Pas disponible? Pas de problème, la MRC de Beauharnois-Salaberry a fait un petit dépliant bien pratique pour démarrer un compost à la maison!

jardin écologique

Ce printemps, après avoir « collecté » notre beau compost, nous avons séparé le bac en deux pour permettre une meilleure gestion de notre production de compost! À gauche, le compost en préparation et à droite, on accumule de la nouvelle matière.

 

7- L’heure du thé

Au lieu d’utiliser les bons vieux engrais chimiques dispendieux et nocifs pour votre santé et celle de l’environnement, optez pour un bon thé de compost! Mettez une pelletée de terre dans une taie d’oreiller (pas celle de votre chum là!) que vous aurez placée sur le dessus d’une grosse chaudière, ajoutez de l’eau et hop, laissez macérer toute la journée! Ensuite, il suffit d’arroser vos plants avec le thé de compost (même sur le feuillage!). Petit truc: arroser en fin de journée pour ne pas « brûler » vos feuilles à cause de la réflexion du soleil sur les gouttelettes.

 

8- une deuxième vie

Notre bac de recyclage croule sous les contenants de plastique! Réutilisez vos barquettes de champignons, vos cruches de jus d’orange, pots de yogourt, etc… comme pots de plantation! Surtout, si vous avez peu d’espace, un jardin en pot est un excellent moyen de cultiver des légumes à petite échelle. Évidemment, il faut être un peu plus rigoureux au niveau des arrosages puisque petits contenants = sol qui s’assèche rapidement! PSSST: N’oubliez pas de faire des trous dans le fond des contenants pour une meilleure irrigation. Vous n’aimez pas trop le look? Soyez créatifs ou demandez aux enfants de les décorer! Vive Pinterest!

jardin écologique

Crédit photo: Pinterest

 

9- Eau Secours

Pour réduire l’utilisation excessive d’eau dans votre jardin, vous pouvez investir dans un baril récupérateur d’eau de pluie. Chaque année, le Fond ÉCO IGA en collaboration avec le Jour de la Terre, distribue des barils et des composteurs à prix réduit partout au Québec. Malheureusement les inscriptions sont terminées pour cette année, mais il est toujours possible de se présenter à la fin de la journée de la distribution pour voir si quelques items n’ont pas été réclamés. (Nous avons eu le nôtre de cette manière!). Cliquez ici, pour plus d’infos.  Un autre moyen de réduire les arrosages est d’installer un paillis sur le sol du potager qui aura comme double fonction de nourrir la terre en se décomposant! Paille, feuille morte, ripe de bois… mais oubliez le paillis de cèdre rouge!

 

 10- Be-bye mauvaises herbes

Ce qui rebute souvent les gens à avoir un potager, c’est l’entretien. Vous n’aimez pas perdre votre temps à arracher des mauvaises herbes et je vous comprends! MAIS il existe des solutions écologiques au fameux « Round up ». Si vous avez suivi mon conseil #9 et avez mis une bonne couche de paillis, vous aurez aussi moins de mauvaises herbes puisque ces dernières ont besoin de luminosité pour pousser.  C’est aussi pourquoi un jardin bien fourni est moins envahi par les mauvaises herbes. Aussi, vous pouvez opter pour un potager en bac que vous aurez placé sur plusieurs couches de papier journal ou sur un épais carton pour bloquer la progression des mauvaises herbes. Finalement, si le mal est déjà fait et que vous n’avez pas envie de vous attaquer au désherbage, les engrais verts pourraient vous sauver bien du travail, mais demandent d’être très patients. Je vais d’ailleurs tester cette technique très bientôt aux Jardins collectifs de Beauharnois, je vous en donne des nouvelles!

Crédit photo: Carrée Potagers

Crédit photo: Carrée Potagers

 

BONUS: Les GROS ravageurs!

Il n’y a pas seulement les insectes qui peuvent faire du dommage dans votre potager. Imaginez que vous venez de semer vos délicates semences de carottes ou de radis et qu’un gros matou décide de venir brasser votre terre pour y faire ses besoins… ARGHHH! Depuis quelques années, j’ai mis de la « Rue », une fines herbes vivace qui éloigne les chats et autres petites bêtes de mes plates-bandes! Vous pouvez aussi mettre du poivre de cayenne, mais il faut répéter l’opération après chaque averse… Si ça ne fonctionne toujours pas, achetez-vous un chien! Hihihi!

 

Bref, ce qu’il faut retenir des trucs écolos au jardin, c’est que mieux vos prévenir que guérir! Avant de recourir à des tonnes de produits pour soigner votre potager, pensez aux méthodes mécaniques qui vous permettront d’éviter d’être envahi par de vilains ravageurs ou par les maladies tout en réduisant votre empreinte écologique!

 

jardin écologique

Besoin de conseils pour démarrer votre potager? Contactez-moi pour connaître mes services de consultation à domicile!


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 thoughts on “Outils de jardin: 10 trucs pour un potager écolo

  • Chantal

    J’utilise les coquilles d’oeufs pour protéger mes plants des limaces et cela fonctionne à merveille! Je commence à les garder vers le mois de Janvier pour en avoir assez.
    Impossible pour les limaces de traverser cette barrière physique car elles se déchiraient le corps.
    En plus d’être bon pour le sol.
    Donc, chez moi ça fonctionne très bien!!!

    • martine Post author

      Seigneur, désolée pour le délai de réponse! Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas vu passer votre commentaire! C’est une bonne question. La présence d’une source d’eau au jardin peut être invitant pour les oiseaux et petits animaux, donc oui ça peut être écologique. Là où j’ai des réserves c’est au niveau de l’alimentation en électricité si elle fonctionne en permanence et aussi, il faut s’assurer que l’eau est recyclée et qu’on y ajoute pas de produits chimiques comme du chlore.